Isolation phonique: Les matériaux à éviter

 

Si vous habitez un quartier animé ou si votre logement se trouve tout près d’une zone d’activité, alors il est important de prévoir une isolation phonique optimale afin de ne pas subir le bruit ambiant au quotidien. Cet environnement bruyant peut devenir stressant à la longue et nuire votre santé. Vous souhaitez ainsi améliorer l’isolation acoustique de votre maison, mais vous devez déterminer quels matériaux acquérir avant d’entamer le chantier.

 

Ce choix n’est pas facile, car vous trouverez de nombreux types d’isolants sur le marché. Il existe cependant quelques indices qui vous permettront de repérer les bons isolants. De plus, afin de ne pas regretter votre choix, il vous est aussi nécessaire de connaître tous les matériaux à éviter dans la réalisation d’une isolation phonique.

 

Comment choisir un isolant phonique ?

 

L’isolation phonique vise à atténuer ou à supprimer radicalement la diffusion des bruits extérieurs dans une demeure. Vous pouvez aussi isoler une pièce spécifique si vous voulez en faire un studio d’enregistrement par exemple. Voici les conseils à suivre pour bien sélectionner votre isolant.

 

Avant tout, sachez qu’un matériau se distingue d’un autre par ses propriétés isolantes et qui sont indiquées par des indices de performance :

Pour le choix des matériaux d’isolation de bruits aériens, on retiendra l’indice Rw (affaiblissement acoustique). Plus ce Rw est important, meilleur est l’isolant.

Pour le choix des isolants de bruits d’impact ou de choc, on va se référer à l’indice ∆ Lw (indice d’efficacité aux bruits de choc).

Pour le choix des correcteurs acoustiques, il faut s’orienter selon le coefficient global α w, compris entre 0 et 1. Plus ce coefficient est proche de 1 et plus l’absorption et la correction sont efficaces. Voici un article intéressant afin de réussir son isolation phonique: http://www.habitatpresto.com/construction-renovation/isolation/36-isolation-phonique-maison-mitoyenne

 

Les matériaux d’isolation phonique à éviter

 

Les isolants phoniques de référence sur le marché actuel sont la laine de verre, la laine de roche et le verre cellulaire. Pourtant, outre ces trois matériaux performants, il existe aussi ceux qui sont inefficaces, mais qui sont quand même proposés sur le marché :

Le PSE ou Polystyrène expansé, qui est un isolant conçu à base de pétrole brut. Il est très léger, mais reste très fragile face au feu et peut même favoriser les risques d’incendie. S’il offre des rendus thermiques assez satisfaisants en termes d’isolation, ses performances phoniques sont médiocres.

Le XPS ou Polystyrène extrudé, qui est fabriqué de la même manière que le PSE comporte aussi les mêmes risques. Il n’est pas du tout adapté à l’isolation phonique d’un bâtiment bien que son efficacité en isolation thermique soit très élevée.

Le PUR ou Polyuréthane, qui est un matériau surtout utilisé dans le traitement des défauts d’isolation. Il augmente aussi les risques d’incendie en dégageant des gaz toxiques comme le monoxyde de carbone, les isocyanates et l’acide cyanhydrique. Il est aussi médiocre en isolation phonique, mais reste très performant sur le plan thermique.

Le panneau de roseaux est aussi proposé comme isolant thermique et acoustique. Bien qu’il soit présenté comme étant une solution naturelle pratique, économique et écologique, il reste néanmoins inefficace sur le plan phonique, et non satisfaisant sur le plan thermique.

 

 

 

Isolation phonique: Les matériaux à éviter

Comment mesurer l'isolation phonique d'un

logement?

 

Lire

Quel est le meilleur isolant phonique?

Double vitrage

Isolation phonique: réglementation

Comment insonoriser son appartement?

Insonoriser un home studio

 

Lire

Classification des bruits

 

Lire

Posez vos questions

Des questions? Des interrogations? Ou des commentaires? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous.

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

Ce site opéré par Immodome.fr - 2017 ©

MENTIONS LEGALES