Tout savoir sur l'isolation

 

De façon générale, l’isolation peut être définie comme un ensemble de travaux et techniques ciblant entre autres les murs, planchers et combles. L'objectif étant, non seulement de renforcer le confort de la maison, mais également de réaliser des économies d’énergie.

 

Aux origines de l'isolation

 

Avant les années 70, les pièces étaient chauffées à l’aide du bois, du fioul ou du charbon pendant l’hiver. Mais les chocs pétroliers successifs ont éveillé les consciences sur le besoin de réaliser des économies d’énergie. Ainsi, l’État a pris des mesures relatives aux constructions et aux aménagements portant sur les bâtiments neufs, à travers la loi n° 74-908 du 29 octobre 1974 (pour en savoir plus sur la loi: https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000888776&dateTexte=). Cette législation prend en compte les systèmes thermiques et vise à réduire les déperditions.

 

L’aspect phonique n’a pas été négligé par le législateur. Une série de dispositions a en effet été prévue dans la Réglementation Acoustique du 14 juin 1969.

 

Différents types d'isolation

 

Il existe deux grandes catégories d’isolation : thermique et phonique ou acoustique. La première revient à diminuer les effets de la température entre l’intérieur et l’extérieur pour un meilleur confort de vie dans la maison. Concrètement, il s’agira d’utiliser des matériaux isolants (laine de bois, verre ou de mouton, polystyrène, ouate de cellulose, etc.) au niveau d’espaces où les déperditions de chaleur sont les plus importantes. Il s’agit notamment des combles, murs, toits-terrasses ou encore portes.

 

Pour le choix des matériaux isolants, il faut tenir compte du coefficient d’isolation (R) et la conductibilité thermique (A). Quant à la pose, elle se fait de trois façons. Il est ainsi possible d’isoler la maison intérieurement, avec des cloisons de doublage ou de façon intégrée, à partir d’un matériau porteur. La troisième possibilité est d’isoler la maison extérieurement sous enduit, en ciblant les parements ou les bardages.

 

S’agissant de l’isolation acoustique, elle permet d’être à l’abri des désagréments de la vie en collectivité. Concrètement, il est ici question d’installer des dispositifs – au plafond ou au niveau des cloisons, notamment — contre les bruits extérieurs, les bruits aériens intérieurs, les bruits d’impacts et d’équipements. L’insonorisation se fait alors à partir de matériaux comme les vitrages phoniques ou les mousses acoustiques.

 

Quels en sont les avantages ?

 

Isoler sa maison, c’est s’inscrire dans une démarche de protection de l’environnement, à travers l’éco-construction (en sélectionnant les matériaux isolants) et l’éco-gestion (en économisant les dépenses en énergie). Ainsi, la facture et la pollution environnementale sont réduites jusqu’à 80 %. De même, les occupants de l’habitat bénéficient d’un confort acoustique appréciable. Ils sont par ailleurs à l’abri des problèmes d’audition à long terme.

Pour avoir plus sur les matériaux bio: http://www.logement.gouv.fr/produits-de-construction-et-materiaux-bio-sources

Posez vos questions

Des questions? Des interrogations? Ou des commentaires? N'hésitez pas à laisser votre message ci-dessous.

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

Ce site opéré par Immodome.fr - 2017 ©

MENTIONS LEGALES